Fichier joint

Plan d’urgence pour le Val-d’Oise : Après l’abandon d’EuropaCity, où est le projet alternatif ?

4 déc. 19

Relations presse immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

La réaction de Patrick Renaud, Président de la Communauté d'Agglomération Roissy Pays de France, au plan d'urgence pour le Val d'Oise présenté par Valérie Pécresse, Présidente de la région Ile-de-France, le 21 novembre dernier suite à l'annonce par le gouvernement de l'abandon du projet EuropaCity.
Ce jeudi 21 novembre, Valérie Pécresse, Présidente de la région Ile-de-France, présentait une feuille de route pour le département du Val-d’Oise, toujours sonné par la décision du gouvernement du 7 novembre dernier d’annuler la construction d’EuropaCity.

Améliorer l’offre de transports des territoires, dynamiser leur aménagement urbain et économique, enrichir l’offre culturelle, soutenir les acteurs de l’emploi, de la formation et de l’éducation : ce plan exhaustif et cohérent est à la hauteur des priorités identifiées par les élus locaux. Il faut aussi saluer la qualité et la promptitude de cette réponse de Madame la Présidente de région.

Mais la région ne pourra, seule, porter et mettre en œuvre ce « Plan à 1 milliard » : l’Etat doit s’engager sans tarder et sans réserve pour le Val-d’Oise, pour garantir la réalisation de ces projets dont beaucoup revêtent un intérêt national.   

Réunies autour du Conseil régional, les collectivités du Val-d’Oise ont démontré leur capacité de rebond après le séisme EuropaCity. A l’Etat, désormais, de présenter le « projet alternatif » qu’il annonce, et d’expliquer de quelle manière celui-ci pourra aboutir à la création des 10 000 nouveaux emplois dont le Grand Roissy vient de se trouver privé par la décision du gouvernement. 

Pour leur part, nos territoires sont prêts à s’investir dans la réflexion collective qu’appelle tout grand projet d’aménagement. Parce que notre Agglomération n’a jamais négligé les enjeux de développement durable au profit du développement économique, Roissy Pays de France soutient pleinement les démarches de la région auprès de Grand Paris Aménagement, pour la réalisation de nouvelles études de sols sur tout le secteur du Triangle de Gonesse. 

Le Grand Roissy, et la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France, sont au cœur de la plupart des actions identifiées par le Conseil régional. En premier lieu, la réalisation effective d’ici 2027 de la ligne 17 du Grand Paris Express et de la gare du Triangle de Gonesse, qui doit à présent faire l’objet d’un engagement écrit et définitif de l’Etat. On rappellera que cette gare est la seule du Val-d’Oise, et que la ligne 17 est l’infrastructure attendue par tous les habitants et les actifs du Grand Roissy pour pouvoir rejoindre, enfin, la plateforme aéroportuaire Paris-Charles de Gaulle et Paris dans des conditions satisfaisantes, et dignes de la démarche inclusive qui constitue l’essence du Grand Paris.

Car les territoires ne peuvent plus attendre : à présent, les engagements de l’Etat doivent être aussi concrets que la colère des habitants du Grand Roissy est profonde.

Mais la colère n’empêche ni l’espoir, ni l’ambition : vis-à-vis de l’Etat, l’exigence des élus du Grand Roissy sera à la mesure de la désillusion vécue le 7 novembre dernier. Notre territoire le mérite ; nos talents le réclament.
plan du site mentions légales haut de la page