Communiqué de presse - Hermitage - Les Feuillantines

Immobilier : Rejet du recours du restaurant Les Feuillantines à La Défense contre le groupe Hermitage par la Cour d’appel de Versailles

1 juil. 12
La Cour d’appel de Versailles a confirmé le 4 juillet 2012 la décision du tribunal de Grande instance de Nanterre qui avait refusé à la société SNC Chassang, locataire et gérante du restaurant Les Feuillantines à la Défense, d’obtenir le démontage des protections de chantier installées par le groupe Hermitage sur l'immeuble INFRA qui fait actuellement l'objet des travaux de désamiantage.

La Cour d’appel de Versailles a confirmé le 4 juillet 2012 la décision du tribunal de Grande instance de Nanterre qui avait refusé à la société SNC Chassang, locataire et gérante du restaurant Les Feuillantines à la Défense, d’obtenir le démontage des protections de chantier installées par le groupe Hermitage sur l’immeuble INFRA qui fait actuellement l’objet des travaux de désamiantage. La Cour a constaté que ces installations étaient parfaitement conformes tant aux règles applicables aux chantiers qu’aux prescriptions imposées par l’établissement public d’aménagement du quartier de la Défense (EPADESA). En outre, la société Chassang a été condamnée à rembourser au groupe Hermitage les dépens de l'appel.

 

Pour rappel, dans une ordonnance en référé datée du vendredi 13 avril 2012, le Tribunal de Grande Instance de Nanterre  déboute  la Société Chassang qui exploite le restaurant « Les Feuillantines »  à La Défense. 

Par cette décision de justice, le Tribunal de Grande Instance a reconnu la nécessité de  l’installation de palissades justifiées par l’existence des travaux de désamiantage du chantier des futures Tours Hermitage Plaza. En plus de leurs « caractères obligatoires » pour la réalisation de ce type de chantier, le Tribunal a jugé que ces palissades avaient bien pour fonctions  « d’assurer la sécurité des personnes et d’éviter les éventuelles intrusions ».

Une décision qui confirme également que « la présence des palissades n’empêchait pas la clientèle de localiser le restaurant et que ses accès demeurent entièrement libres.

« Cette décision constitue une conclusion positive à la campagne de dénigrement et de désinformation, doublée d’un mauvais coup publicitaire à des fins de basse politique » déclare M. Emin Iskenderov,  Président du Groupe Hermitage.

Et d’ajouter « Il convient maintenant de mener à son terme le projet des Tours Hermitage Plaza  dans un climat apaisé et  surtout  dans le respect de l’objectivité des faits».

 

Contact médias - Carol Galivel - 01.41.05.02.02

plan du site mentions légales haut de la page