Du samedi au samedi, c’est fini !

Du samedi au samedi, c’est fini !

24 mai 16

Relations presse immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

L’obligation de location du samedi au samedi, pratique quasi-généralisée, va à l’encontre de la tendance actuelle vers des vacances plus courtes, plus flexibles et loin des mouvements de masse.

Des dates et des durées de séjour « à la carte »

« Les vacanciers sont, pour la plupart, des gens qui travaillent et qui doivent adapter leurs vacances à leurs contraintes professionnelles. Imposer des arrivées et des départs le samedi uniquement est dépassé. D’autant plus que les vols sont souvent plus chers en week-end sur les destinations les plus prisées », fait justement observer Hugues van Heesewijk, CEO et co-fondateur de Squarebreak.

Plus souple et plus efficace. Dès cet été, Squarebreak va donc commencer à proposer des dates d’arrivée le vendredi ou le dimanche, voire en milieu de semaine sur certaines de ses destinations. Autre mesure phare, il sera possible de réserver une villa à partir de cinq nuitées et non pas obligatoirement pour la semaine entière. L’objectif est de faciliter la vie des vacanciers, certes, mais aussi d’améliorer le taux d’occupation des villas, à la plus grande satisfaction des propriétaires.

Des prestations uniques en leur genre

Cette flexibilité  est rendue possible par le fait que Squarebreak prend entièrement en charge l’accueil des hôtes et la gestion des ménages, via son réseau d’intendants locaux, les Break Managers.

Squarebreak couvre en effet toute la chaine de l’hébergement saisonnier, depuis la sélection des villas et la prise de mandat auprès des propriétaires jusqu’à l’accompagnement des locataires pendant leur séjour avec une très large palette de prestations :

- pratiques, comme le pressing et l’entretien du linge de maison, les services d’un chauffeur, etc. ;

- gastronomiques, avec la réservation de table dans les restaurants, des cours de cuisine, un chef à domicile, etc. ;

- de bien-être (coiffeur, manucure, coach sportif, etc. ;

- ou touristiques (visites de parcs, de musées, excursions, etc.).

Dans sa conception de la location de vacances, Squarebreak se rapproche de plus en plus du modèle hôtelier en proposant  à ses clients des lieux de villégiatures uniques et indépendants, mais avec les services et la flexibilité d’un séjour à l’hôtel.

]">

L’obligation de location du samedi au samedi, pratique quasi-généralisée, va à l’encontre de la tendance actuelle vers des vacances plus courtes, plus flexibles et loin des mouvements de masse. Les bouchons du vendredi soir, les pointes dans les aéroports, les chassés croisés dans les stations ne seront bientôt qu’un mauvais souvenir.

Fidèle à son esprit précurseur, qui lui a valu le récent soutien du Groupe AccorHotels, Squarebreak continue de revisiter les codes de la location saisonnière. Premier opérateur de maisons hôtelières, il veut ainsi rendre la location de vacances plus souple et plus confortable. 

Des dates et des durées de séjour « à la carte »

« Les vacanciers sont, pour la plupart, des gens qui travaillent et qui doivent adapter leurs vacances à leurs contraintes professionnelles. Imposer des arrivées et des départs le samedi uniquement est dépassé. D’autant plus que les vols sont souvent plus chers en week-end sur les destinations les plus prisées », fait justement observer Hugues van Heesewijk, CEO et co-fondateur de Squarebreak.

Plus souple et plus efficace. Dès cet été, Squarebreak va donc commencer à proposer des dates d’arrivée le vendredi ou le dimanche, voire en milieu de semaine sur certaines de ses destinations. Autre mesure phare, il sera possible de réserver une villa à partir de cinq nuitées et non pas obligatoirement pour la semaine entière. L’objectif est de faciliter la vie des vacanciers, certes, mais aussi d’améliorer le taux d’occupation des villas, à la plus grande satisfaction des propriétaires.

Des prestations uniques en leur genre

Cette flexibilité  est rendue possible par le fait que Squarebreak prend entièrement en charge l’accueil des hôtes et la gestion des ménages, via son réseau d’intendants locaux, les Break Managers.

Squarebreak couvre en effet toute la chaine de l’hébergement saisonnier, depuis la sélection des villas et la prise de mandat auprès des propriétaires jusqu’à l’accompagnement des locataires pendant leur séjour avec une très large palette de prestations :

- pratiques, comme le pressing et l’entretien du linge de maison, les services d’un chauffeur, etc. ;

- gastronomiques, avec la réservation de table dans les restaurants, des cours de cuisine, un chef à domicile, etc. ;

- de bien-être (coiffeur, manucure, coach sportif, etc. ;

- ou touristiques (visites de parcs, de musées, excursions, etc.).

Dans sa conception de la location de vacances, Squarebreak se rapproche de plus en plus du modèle hôtelier en proposant  à ses clients des lieux de villégiatures uniques et indépendants, mais avec les services et la flexibilité d’un séjour à l’hôtel.

plan du site mentions légales haut de la page