Fichier joint

l’Euro le plus connecté de l’histoire

25 mai 16

Relations presse immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Tout est prêt pour une expérience inoubliable du début à la fin du match. Suivre le match mieux qu’à la télévision en plongeant dans le jeu et en nageant dans l’ambiance, c’est l’atout maître des stades 2.0 qui vont accueillir l’Euro 2016. Selfies, tchats avec ses voisins, visualisation des ralentis, commandes de hot dog depuis son siège… Tout cela est rendu possible par les réseaux haut débit, dont Bureau Veritas en a vérifié la fiabilité. Maintenant, il faudra juste que la batterie des smartphones tienne le coup !

 


Les Chroniques de l’Euro par Bureau Veritas

A quelques jours de la compétition, des faits et des chiffres méconnus,
compilés et vérifiés par Bureau Veritas

 #2 : l’Euro le plus connecté de l’histoire

 

 Tout est prêt pour une expérience inoubliable du début à la fin du match. Suivre le match mieux qu’à la télévision en plongeant dans le jeu et en nageant dans l’ambiance, c’est l’atout maître des stades 2.0 qui vont accueillir l’Euro 2016. Selfies, tchats avec ses voisins, visualisation des ralentis, commandes de hot dog depuis son siège… Tout cela est rendu possible par les réseaux haut débit, dont Bureau Veritas en a vérifié la fiabilité. Maintenant, il faudra juste que la batterie des smartphones tienne le coup !

 Un maximum de nouvelles technologies au rendez-vous

L’Euro 2016 restera dans l’histoire comme la première grande compétition pensée pour les nouvelles technologies. C’est la fiabilité du haut débit mobile qui les rend enfin possible. Bureau Veritas peut en témoigner. « Pendant les 6 dernières journées du championnat de France, nous avons visité les 10 stades, avec en poche quatre téléphones portables, pour tester les réseaux des opérateurs (Bouygues, Free, Orange et SFR), explique Christian Bridel, chef de projet Bureau Veritas, qui a audité les dix stades de l’euro. Pour réussir le test nous devions parvenir à envoyer une photo par SMS et par mail, en plein match, avec les quatre appareils ». Un examen réussi haut la main par tous les stades ! Pour cause, en seulement quelques mois, les opérateurs ont installé plus de 400 antennes relais dans ces stades. Grâce à elles, et aux antennes wifi déployées dans certains stades (Lyon, Bordeaux), les spectateurs vont profiter de nouveaux services connectés.

Jamais perdu dans les tribunes

Et aucun spectateur ne sera plus jamais laissé sur la touche ! Au Stade des Lumières, à Lyon, grâce à la réalité virtuelle, Google Maps le guidera vers son siège. Une fois assis, il saura que ses amis seront aussi dans le stade. C’est bien, mais les retrouver, c’est mieux ! Aucun problème avec les FanCam installées dans l’Allianz Arena de Nice. Au début du match, une caméra prend une photo à 360° permettant de voir tous les supporters présents dans les tribunes. En se rendant sur le site, ils pourront voir leur visage en zoomant, et envoyer leurs photos à leurs amis ou les partager sur Facebook ou Twitter. Soif pendant le match ? Plus besoin d’aller faire la queue devant le bar : en 1 minute, vous commandez un soda en ligne.

Si loin, si proche du match

Si l’action se passe loin de vous, pas besoin de scruter le ralenti sur l’écran géant du stade. Au stade de Lyon par exemple, pour  visionner plusieurs fois l’action, et toujours sur mobile et sous tous les angles de vue, une dizaine de caméras seront disponibles en ligne. En plus des statistiques en direct, des défis en ligne entre supporters (« but ou pas but au prochain corner ? ») et des partages de messages et photos sur des murs interactifs.

plan du site mentions légales haut de la page