Son siège francilien saccagé lors de la manifestation anti-loi travail, les dirigeants du Groupe Gambetta expriment leur incompréhension

15 juin 16

Relations presse immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Profondément ému par le saccage de son siège dans le quartier de Montparnasse, en marge de la manifestation anti-loi Travail, le Groupe Gambetta, par la voix de son président du Directoire Norbert Fanchon, exprime son incompréhension

Profondément ému par le saccage de son siège dans le quartier de Montparnasse, en marge de la manifestation anti-loi Travail, le Groupe Gambetta, par la voix de son président du Directoire Norbert Fanchon, exprime son incompréhension :

 

« Le Groupe Gambetta est à rebours du capitalisme sans âme que certains casseurs ont sans doute souhaité stigmatiser en s’en prenant à notre antenne régionale d’Ile de France. Se doutaient-ils que, fort probablement, dans le cortège qui a défilé mardi contre la loi Travail, figuraient des personnes qui habitent dans un logement que le groupe a aidé à construire !   

 

Cet accès de violence reste profondément révoltant. Il ne nous découragera pas, cependant, de poursuivre notre mission. »

 

Pourquoi, en effet, avoir visé, une entreprise au statut de coopérative ? Elle est clairement du côté des salariés. Son objectif principal est de soutenir l’emploi, et non pas un cours en Bourse !

 

De même, son activité ne se résume pas à une performance uniquement économique. Elle se mesure surtout au nombre de personnes à revenus modestes, qui peuvent, bénéficier d’un des 1 000 logements qu’elle construit chaque année et accéder à un toit. 

 

Ses programmes sont conçus conjointement avec les collectivités territoriales. Ils contribuent à la revitalisation du tissu local, bien loin des délocalisations et de leurs méfaits collatéraux. 

plan du site mentions légales haut de la page