ERA Immobilier - Observatoire

Chez ERA Immobilier, le volume des transactions a augmenté de 10%

1 juin 17

Relations presse immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

En ce premier trimestre 2017, la hausse des prix s’est poursuivie dans l’ancien. C’est ce que révèle le dernier observatoire de l’immobilier réalisé par ERA à partir des 4 600 transactions effectuées au sein de son réseau entre le 1er janvier et le 31 mars 2017.

En ce premier trimestre 2017, la hausse des prix s’est poursuivie dans l’ancien. C’est ce que révèle le dernier observatoire de l’immobilier réalisé par ERA à partir des 4 600 transactions effectuées au sein de son réseau entre le 1er janvier et le 31 mars 2017. L’observatoire pointe une baisse de l’offre de 3,9% par rapport au premier trimestre 2016 entrainant une hausse des prix de 3,6% et un volume de transactions de plus de 10%.

 

« De nombreux Français ont retardé leur projet immobilier en raison de la conjoncture économique, puis se sont précipités pour acheter juste avant les élections présidentielles, d’où une raréfaction des biens mis sur le marché, mais une augmentation des mandats exclusifs de 7% au niveau national et de presque 16% à Paris, mandat qui permet d’accélérer les ventes » souligne François Gagnon Président ERA Europe et ERA France

 

A Paris, ces éléments sont amplifiés avec une augmentation de 23,11% du volume de transactions, et de 9% du prix moyen de vente au m2, atteignant ainsi 8 799 €. L’offre, quant à elle, a chuté de 12,2% en comparaison avec le 1er trimestre 2016.

 

Sur l’ensemble du territoire au premier trimestre, le prix de vente moyen était de 216 843 €. En Ile-de-France, il s’établit à 283 812 € et en province il atteint 187 820 €.

 

Illustration de la vitalité du marché national, le délai de vente est ramené à 88 jours contre 95 jours (soit 7 jours en moins comparé au 1er trimestre 2016). A Paris, il faut compter 53 jours contre 67 sur cette même période (soit 14 jours en moins). En Ile-de-France, 66 jours (soit 16 jours en moins comparé au 1er trimestre 2016) et enfin en province 96 jours (soit 2 jours en moins comparé au 1er trimestre 2016) sont nécessaires pour vendre son bien dans de bonnes conditions.

plan du site mentions légales haut de la page