Communiqué de presse - Top départ de l'appel à projet international concernant la hall J1 sur le Port de Marseille

Top départ de l'appel à projet international concernant la hall J1 sur le Port de Marseille

30 juin 17

Relations presse immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Le port de Marseille a lancé, aujourd’hui 28 juin, un appel à projet concernant un bâtiment emblématique situé dans le secteur de la Joliette : la halle portuaire J1, pièce maîtresse du prestigieux front de mer, à la jonction entre le Vieux-Port et le port de commerce sur la commune de Marseille. Le cahier des charges a été dévoilé…

 Top départ de l'appel à projet international concernant la hall J1 sur le Port de Marseille

 

Le port de Marseille a lancé, aujourd’hui 28 juin, un appel à projet concernant un bâtiment emblématique situé dans le secteur de la Joliette : la halle portuaire J1, pièce maîtresse du prestigieux front de mer, à la jonction entre le Vieux-Port et le port de commerce sur la commune de Marseille. Le cahier des charges a été dévoilé…

  

Quelle destination pour ce bâtiment emblématique ?

Que deviendra le J1, situé sur les bassins Est du port, en cœur de ville ? Les paris sont ouverts. Les réponses à l’appel à projet sont attendues pour le 15 novembre 2017 (voir en fin de communiqué). Le Directoire du port, assisté du Comité de sélection désigné à cet effet, choisira 4 offres maximum d’ici le mois de mars 2018. Ces candidats seront admis à remettre une offre définitive avant l’été. Le lauréat sera désigné par les instances exécutives du port, assisté d’un jury international, à la fin 2018.

 

Activités économiques et culturelles attendues

« L’appel à projet s’adresse aux investisseurs français et internationaux qui souhaitent défendre une vision forte de valorisation de ce patrimoine remarquable, indique Jean-Marc Forneri, Président du Conseil de Surveillance du port de Marseille Fos. Le projet devra s’attacher à valoriser une architecture et une situation exceptionnelles, en phase avec les ambitions économiques du Grand Port Maritime de Marseille, en respectant la dimension portuaire et maritime du site, tout en contribuant pleinement au rayonnement international de la Ville ».

Le prestige de la halle J1 et l’implantation au cœur du port devraient, sans nul doute, attirer des projets de grandes signatures internationales de l’aménagement et de l’architecture.

 

Témoin phare de la métamorphose urbaine de la façade portuaire

La façade maritime de Marseille s’est transformée de façon spectaculaire en 15 ans. Les Marseillais ont ainsi vu naître : le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM), la réhabilitation et la mise en valeur des anciens docks, une immense salle de spectacle (le Silo d’Arenc) ou encore un complexe commercial dont tous envient les vues remarquables qui surplombent le port - les Terrasses du port.

C’est aujourd’hui au tour de la halle J1, édifiée au début des années 1920, de retrouver sa place dans cet ensemble urbain et portuaire illustre.

Située à mi-chemin entre le MuCEM et les Terrasses du port, la halle J1 sert actuellement de gare maritime internationale permettant, au RDC, l’embarquement de véhicules sur les ferries en partance pour l’Algérie, et, au 1er étage, l’accueil des passagers. Le second étage accueille l’Institut de formation du port et de nombreux événements prisés, organisés par la ville de Marseille depuis 2013, année où Marseille était capitale européenne de la culture.

Dernier témoin des hangars « J», le bâtiment est constitué de 3 plateaux de 8 500 m² et de terre-pleins en bord de bassin. Les candidats de l’appel à projet sont invités à imaginer des projets multi-activités pour cet ensemble bâti de plus de 25 000 m².

Cet appel à projet du J1 porte l’ambition de mettre en valeur ce site unique en sélectionnant un projet d’envergure ouvert sur la ville et instaurant une nouvelle dynamique entre les marseillais et leur port.

L’attractivité du Port de Marseille devrait s’en trouver renforcée. Témoins de cet attrait grandissant : les arrivées de touristes de plus en plus nombreuses, notamment via les quelques 500 navires de croisières qui s’y amarrent chaque année aux côtés des porte-conteneurs, vraquiers ou rouliers. Des croisières attirées aussi par les activités de réparation navale, récemment boostées par l’ouverture de la forme 10, la plus grande forme de réparation de Méditerranée.

 

Un port dynamique, valorisant son patrimoine…

Pour le port de Marseille Fos, l’enjeu est de taille. La valorisation de son patrimoine foncier doit générer des recettes et promouvoir l’activité portuaire au cœur de la ville.

Le futur lieu de rendez-vous des Marseillais et des visiteurs fera, en tous cas, l’objet d’une atten- tion particulière dans son ambition de concilier vocation urbaine, vocation économique et por- tuaire tout en faisant la preuve d’excellence environnementale. Selon Christine Cabau Woehrel, Présidente du Directoire du port de Marseille Fos, il s’agit de «proposeren ce lieu hautement symbolique d’une histoire portuaire riche, une transformation où ville et port prouvent leurs capacités à développer ensemble de la valeur économique autour de leur histoire maritime et portuaire. La dimension culturelle et la formation ne devront pas être oubliées non plus et nous

veillerons à ce que le bâti apporte des solutions innovantes du point de vue de l’environnement».

 

… et qui ambitionne de devenir un territoire clé du développement numérique

Résolument tourné vers l’avenir, le port de Marseille Fos est également engagé dans le développement des nouvelles technologies. La signature, en mars 2016, d’un accord à long terme avec la société Interxion (l’un des principaux fournisseurs de services de data centers en Europe) visant à permettre l’extension future de capacités de data centers sur les bassins Est du port, est l’illustration du “smart port” en action.

L’accompagnement et l’intégration des nouvelles filières de l’économie numérique dans les activités portuaires ouvrent de nouvelles opportunités prometteuses en termes de création de valeur et d’emploi pour le territoire.

 

 LES POINTS CLÉS DU RÈGLEMENT

  • Les projets doivent présenter un caractère multi-activités, permettre l’accès libre au public pour la partie des espaces de la Halle J1 qui seront désignés à cet effet, faire émerger des propositions culturelles et /ou événementielles, contribuer à renforcer la visibilité économique du territoire, notamment dans sa dimension internationale portuaire, tout en s’intégrant dans une démarche de synergie urbaine.
  • Ils doivent aussi être compatibles avec l’activité portuaire du bassin de la grande Joliette et mettre en valeur la dimension maritime emblématique du site.
  • Casino, salle de jeux, machines à sous, projet autour d’une mono-activité exclusive (tout commerce ou tout logement) ne sont pas souhaités.
  • Les offres seront sélectionnées selon des critères détaillés dans le règlement de l’appel à projet, dont ceux de crédibilité technique et financière, de création de valeur pour le port, de l’équilibre d’ensemble du projet, sans négliger la qualité du projet en son caractère innovant et durable.
  • Les candidats doivent déposer leur offre initiale au plus tard le 15 novembre 2017, 16h.
  • Une présélection de projets retenus pour la deuxième phase sera faite d’ici mars 2018. Les finalistes remettront une offre définitive à l’été 2018 à l’issue d’une négociation. Le lauréat sera désigné par les instances exécutives du port, assisté d’un jury international, fin 2018.

 

Le règlement complet est téléchargeable à l’adresse suivante : www.osezlej1.fr

plan du site mentions légales haut de la page