Communiqué de presse - Barnes - Miami et St-Barth

L’immobilier haut de gamme international - L’essor des destinations Soleil : Miami et Saint-Barth

18 avr. 13
En Floride, la crise immobilière est oubliée. Depuis 2012, Miami connaît un boom historique et représente désormais le marché résidentiel « le plus chaud » de l'immobilier aux Etats-Unis. Dans les Caraïbes, l’ile française de Saint-Barth attire une clientèle internationale (majoritairement américaine).

Miami, un marché à nouveau en plein essor

 

En Floride, la crise immobilière est oubliée. Depuis 2012, Miami connaît un boom historique et représente désormais le marché résidentiel « le plus chaud » de l'immobilier aux Etats-Unis. D’où une accélération du nombre de transactions (+ 14 % sur 1 an) et une diminution du stock de biens disponibles à Miami Downtown, Miami Beach, Brickell, Coral Gable… (- 40 % sur 1 an).

 

Depuis un an, les prix ont gagné 10 % pour le moyen de gamme à 30 % pour le très haut de gamme, le délai de vente moyen s’est réduit de 10 % et les loyers ont progressé de 30 %. « Miami reste un réel investissement judicieux, car le prix au mètre carré est 2 à 3 fois inférieur à des villes telles que New York ou Paris et généralement inférieur à celui des villes françaises comme Bordeaux, Marseille ou Toulouse… » souligne Thibault de Saint-Vincent. Côté prix, il faut compter 3 000 € le m² pour des biens de qualité, 5 à 6 000 € le m² pour des biens haut de gamme et 10 à 15 000 € le m² pour des biens d’exception.

 

Exemple : à Miami Beach – un appartement de 105 m² entièrement rénové bénéficiant d’une superbe vue sur de la Baie et Miami Downtown. $445,000

 

 

Nombre d’étrangers permettent à l'immobilier de Floride de maintenir sa croissance : Européens, Sud-américains (Colombie, Venezuela, Brésil), mais aussi Russes (très présents dans le nord de Miami) et Chinois.

 

Saint-Barth

 

Dans les Caraïbes, l’ile française de Saint-Barth attire une clientèle internationale (majoritairement américaine). Les villas peuvent se louer entre 5 000 $ à 140 000 $/semaine (selon standing et période). Les clients « achètent » Saint-Barth : son concept, sa tranquillité, sa confidentialité, son style de vie et sa sécurité. Les prix sont très élevés et en constante progression.


Contact médias - Carol Galivel - 01.41.05.02.02

plan du site mentions légales haut de la page