Communiqué de presse - CAFPI - Météo des taux Mai 2013

Immobilier : Une homogénéisation croissante

7 mai 13
En ce moment, l’Ile-de-France sort un 2,33 % sur 10 ans et se positionne comme la région la plus attractive. Sur les durées plus longues, nous retrouvons encore une fois les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes qui maintiennent leurs grilles tarifaires.

La BCE a annoncé ce jeudi 2 mai une baisse de 0.25 % de son taux directeur. Elle a fait le choix d'assouplir sa politique monétaire pour favoriser la diffusion du crédit, tenter de relancer la croissance et relever les anticipations d'inflation. « C’est une bonne nouvelle pour notre économie, un plus pour la consommation et surtout les entreprises, car ce sont les prêts courts ou révisables qui vont en bénéficier. », analyse Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.

En ce qui concerne les prêts immobiliers, selon Cafpi, l’abaissement à 0,50 % du taux directeur de la BCE n’aura pas beaucoup d’incidence sur les taux à long terme, qui sont déjà historiquement bas.

 

D’ailleurs, en ce moment, l’Ile-de-France sort un 2,33 % sur 10 ans et se positionne comme la région la plus attractive. Sur les durées plus longues, nous retrouvons encore une fois les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes qui maintiennent leurs grilles tarifaires. Depuis février, elles proposent des taux de 2,60 % sur 15 ans, 2,90 sur 20 ans et 3,10 sur 25 ans. En fait, le mouvement d’homogénéisation des régions est en marche : sur les taux fixes à dix ans, la moitié -onze sur vingt-deux- le proposent à 2,45 %, quatre le proposent au taux le plus haut de 2,55 %. Sur les taux à quinze ans, mieux vaut habiter sur la Côte d'Azur qu’en Haute-Normandie : un écart de 0,25 % est observé entre les deux régions. Sur les taux à vingt ans, la Picardie est la moins généreuse avec 3,20 %, tandis que pour les prêts sur 25 ans, c’est l’Auvergne qui est en rouge, à 3,85 %. La Corse pratiquait visiblement des taux d’appel, le mois précédent, avec 2,39 % à dix ans. Elle est revenue dans le rang à 2,45 %. Sur la durée, la haute Normandie se révèle sévère dans ses taux.


Contact médias - Carol Galivel - 01.41.05.02.02

plan du site mentions légales haut de la page