Nomination de Janet Yellen à la tête de la FED - Quelles conséquences sur les taux de crédit immobilier en France ?

10 oct. 13
Barack Obama vient de nommer Janet Yellen à la tête de la Banque Centrale Américaine (FED). Si cette nomination doit encore être validée par les membres du Sénat, une question se pose : Quelle politique mènera-t-elle ? Et avec quelles conséquences pour les taux de crédits immobiliers en France ?

Barack Obama vient de nommer Janet Yellen à la tête de la Banque Centrale Américaine (FED).

Si cette nomination doit encore être validée par les membres du Sénat, une question se pose :

Quelle politique mènera-t-elle ? Et avec quelles conséquences pour les taux de crédits immobiliers en France ?

 

La hausse des taux de crédits de ces derniers mois s’explique par celle des obligations d’Etat (OAT), en réaction

à l’embellie estivale du marché des actions et à la décision de la FED de remonter ses taux longs.

 

« Si Janet Yellen poursuit la politique accommodante de son prédécesseur, Ben Bernanke, alors rien ne devrait véritablement changer.»,

précise Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.

 

Cependant, depuis quelque temps, la FED se contredit constamment dans ses déclarations et cherche probablement

à préparer les marchés à l’idée d’un changement de politique pour une autre… moins accommodante.

Si cette politique se voyait confirmée par Janet Yellen, alors les taux augmenteront à nouveau.

« Il faut donc s’attendre à une continuité de la hausse, mais toujours de façon modérée, qui devrait atteindre + 0,50 % d’ici la fin de l’année. » ajoute Philippe Taboret.

 

La BCE, de son côté, poursuit sa politique de soutien à l’économie (son taux directeur est à 0,5 %) et de maintien de liquidités à la disposition des banques.

Ces dernières n’ont ainsi pas eu besoin de répercuter intégralement la hausse dans leurs grilles de taux des prêts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact médias - Carol Galivel - 01 41 05 02 02

plan du site mentions légales haut de la page