Communiqué de presse - Rez-de-chaussée.com - Le rendement incomparable des rez-de-chaussée

Le rendement incomparable des rez-de-chaussée

5 mar. 14
Au-delà de ces considérations pratiques, ces logements « pas comme les autres », dans la conjoncture actuelle, cumulent les avantages patrimoniaux. Spécialisée dans ce type de biens, l’agence immobilière Rez-de-chaussee.com n’en recense pas moins de cinq pour les investisseurs et trois pour les locataires.

Certains particuliers récusent les rez-de-chaussée, d’autres tels que les personnes à mobilité réduite ou les professions libérales, le recherchent au contraire. Il existe une troisième catégorie d’acquéreurs ou de locataires, pour qui il importe par-dessus tout de vivre dans un cadre atypique.

 

Mais au-delà de ces considérations pratiques, ces logements « pas comme les autres », dans la conjoncture actuelle, cumulent les avantages patrimoniaux. Spécialisée dans ce type de biens, l’agence immobilière Rez-de-chaussee.com n’en recense pas moins de cinq pour les investisseurs et trois pour les locataires.

 

D’abord, côtéinvestisseurs, le prix d’achat d’un rez-de-chaussée est inférieur de 15% à la moyenne des biens de qualité comparable dans le même secteur. Dans le cadre d’un investissement locatif, cette décote améliore d’autant la rentabilité. En effet, alors que la mise de fonds est moindre, les loyers des petites surfaces sont pratiquement identiques à ceux qui sont pratiqués en étage, et quand l’appartement est de moyenne taille, la différence de recettes n’excède pas 5% à 8%.

 

Actuellement, de nombreux locaux d’activités sont vacants sur le marché. Changer juridiquement la destination en habitation et de les rénover en logements est donc judicieux. Le coût des travaux de transformation peut être imputé sur le revenu global, au titre de déficits fonciers, ce qui contribue à diminuer, voire à effacer le montant de l’impôt sur le revenu. De plus, à la revente, son prix sera celui d’une habitation et donc plus élevé qu’à l’achat.

 

De plus, il ne faut pas oublier que les locataires restent dans des logements qui correspondent à leurs besoins. Ainsi, la mise aux normes PMR (personnes à mobilité réduite) d’un bien en rez-de-chaussée assure à l’investisseur la présence constante de locataires dans son appartement. En effet, ces biens étant rares et très recherchés, ils subissent une rotation moindre qu’un appartement classique.

 

Un quatrième avantage : les travaux. L’accès plus facile et plus rapide des rez-de-chaussée, permet souvent d’achever plus rapidement les travaux, les rendant moins chers qu’en étage. Un investisseur peut donc améliorer son bien sans nuire de façon marquée à sa rentabilité.

 

Enfin, les rez-de-chaussée sont très recherchés par les professions libérales, qui apprécient de réduire au maximum les allées et venues de leur clientèle dans les immeubles. Cibler ces professions ouvre donc à l’investisseur un marché de clients fiables et surtout solvables.

 

Les locataires ne sont pas en reste. Leurs charges locatives sont plus faibles, puisqu’ils n’ont pas à participer aux frais d’entretien de l’ascenseur ou de la cage d’escalier.

 

En outre, les rez-de-chaussée, de par leur situation, ont un moins de voisins que les appartements en étage. Ainsi, les copropriétés acceptent plus facilement les locations en rez-de-chaussée, notamment pour les petites surfaces, souvent louées à des jeunes vus comme gênants. Les locataires sont également prémunis, et pour cause, contre les éventuelles nuisances du voisin du dessous.

 

Enfin, les locataires économisent un nombre considérable d’allées et venues dans les étages, ce qui, là encore, rassure le voisinage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact médias - Carol Galivel - 01 41 05 02 02

plan du site mentions légales haut de la page