Communiqué de presse - FNAIM - Les Spots Conseils des professionnels de l’immobilier – N°2

Les Spots Conseils des professionnels de l’immobilier – N°2

6 mar. 14
L’estimation d’un bien immobilier est une étape cruciale lors de sa vente. Le vendeur n’a pas intérêt à trop le surévaluer ou à le sous-estimer. Des techniques existent pour fixer le « juste prix », celui qui permet de vendre un logement dans les délais moyens (82 jours en région francilienne et 90 jours en province selon les experts) et cela, sans trop de négociations.

A partir de mars 2014 et pendant 12 semaines, France 2 diffusera, vers 20h30, 21 programmes courts sur l’immobilier réalisés avec la FNAIM, caractérisés par une approche pédagogique et non publicitaire. La chaine publique a considéré le projet comme une démarche d’information grand public autour de problématiques précises, nécessitant un contenu d’une qualité irréprochable, sans arrière-pensée commerciale, sur la thématique du logement et de l’immobilier.

Pour aller plus loin, la Fédération Nationale de l’immobilier propose de retrouver ces 21 sujets dans une version approfondie sur son site : www.fnaim.fr

 

Vendre son bien : faut-il le faire estimer par un professionnel ?

 

L’estimation d’un bien immobilier est une étape cruciale lors de sa vente. Le vendeur n’a pas intérêt à trop le surévaluer ou à le sous-estimer. Des techniques existent pour fixer le « juste prix », celui qui permet de vendre un logement dans les délais moyens (82 jours en région francilienne et 90 jours en province selon les experts) et cela, sans trop de négociations.

 

L’influence de l’environnement

Entre la rue la plus chère d’une ville et une rue ordinaire excentrée, le prix au m² de l’immobilier peut varier de 1 à 2, voire 3, parfois plus ! Pourquoi un tel écart dans une même ville ? L’environnement, l’attractivité de la zone, la notoriété du quartier, la présence de commerces de proximité, de bonnes écoles, le sentiment de sécurité, les perspectives de développement du territoire… tous ces éléments ont une influence sur la fixation du prix de vente.

 

Certains défauts coûtent chers…

Les caractéristiques du logement et de l’immeuble ont aussi une influence sur le prix de vente. Pour l’estimer, il faut évaluer ses points forts et ses points faibles afin de déterminer un prix au mètre carré. En général, on part du prix moyen qui a cours dans l’immeuble, que l’on pondère en fonction des atouts de l’habitation (on parle de surcote) et de ses défauts (on applique alors une décote).

 

… mais certaines qualités sont valorisantes

Les agents immobiliers disposent d’outils d’évaluation leur permettant de travailler en toute objectivité. Par exemple, une vue sur un monument, la mer ou une montagne, permettra de valoriser le prix au mètre carré de 5 à 20%. Pour une orientation agréable (sud-est ou sud-ouest), comptez 3 à 5% de plus que pour un logement exposé plein nord et enfin, pour une superbe terrasse, la valorisation peut atteindre jusqu’à 15% du mètre carré.

 

Retrouver l’intégralité du Spot Conseil n° 2 sur www.fnaim.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact médias - Carol Galivel - 01 41 05 02 02

plan du site mentions légales haut de la page