Communiqué de presse - FNAIM - Les Spots Conseils des professionnels de l’immobilier – N°3

Les Spots Conseils des professionnels de l’immobilier – N°3

28 mar. 14
Difficultés de paiement de loyer : comment s’en prémunir ? Les impayés ont représenté de l’ordre de 2 % à 2,5 % des loyers en 2013. Le risque peut paraître faible mais, quand il survient, il est de nature à mettre le propriétaire en sérieuses difficultés financières. C’est le cas, notamment, quand le loyer lui sert à rembourser l’emprunt contracté pour acheter le bien loué ou pour compléter sa pension de retraite. Il est donc rationnel qu’il cherche à se prémunir contre les impayés.

A partir de mars 2014 et pendant 12 semaines, France 2 diffuse, vers 20h30, 21 programmes courts sur l’immobilier réalisés avec la FNAIM,caractérisés par une approche pédagogique et non publicitaire.La chaine publique a considéré le projet comme une démarche d’information grand public autour de problématiques précises, nécessitant un contenu d’une qualité irréprochable, sans arrière-pensée commerciale, sur la thématique du logement et de l’immobilier.

Pour aller plus loin, la Fédération Nationale de l’immobilier propose de retrouver ces 21 sujets dans une version approfondie sur son site : www.fnaim.fr

 

Difficultés de paiement de loyer : comment s’en prémunir ?

 

Les impayés ont représenté de l’ordre de 2 % à 2,5 % des loyers en 2013. Le risque peut paraître faible mais, quand il survient, il est de nature à mettre le propriétaire en sérieuses difficultés financières. C’est le cas, notamment, quand le loyer lui sert à rembourser l’emprunt contracté pour acheter le bien loué ou pour compléter sa pension de retraite. Il est donc rationnel qu’il cherche à se prémunir contre les impayés.

Comment ?

 

Réagir rapidement

Ne laissez pas s’accumuler les impayés ! Un locataire qui est en retard de deux ou trois mois de loyers aura les plus grandes difficultés à apurer sa dette. C’est pour cela qu’il faut agir très vite. Si votre locataire est en retard de quelques jours dans son paiement, prenez contact avec lui.

S’il connait une difficulté passagère, envisagez avec lui une solution : l’échelonnement de sa dette, par exemple. Sachez aussi que votre locataire peut bénéficier, sous certaines conditions, des aides du Fonds de solidarité pour le logement (FSL).

 

Avoir préconstitué des garanties

Pour se prémunir contre les impayés de loyers, 65% des propriétaires demandent une caution solidaire (un garant) à leur locataire. Toutefois, ils peuvent améliorer leur couverture en optant pour une assurance contre les impayés de loyer. Il existe deux sortes de garanties :

  • La garantie des risques locatifs (GRL), mise en place par l’Etat et Action logement (l’ex-1% logement), qui peut être contractée si le loyer ne dépasse pas 2.000 euros par mois charges comprises.
  • La garantie des loyers impayés (GLI), souscrite directement auprès d’un administrateur de biens qui a traité avec un assureur. Les conditions générales varient selon les prestataires, mais les plafonds de remboursement sont généralement plus élevés que ceux de la GRL.

 

Qu’est-ce que change la loi ALUR ?

La loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) a créé la garantie universelle des loyers (GUL), applicable à tous les logements du parc privé et non cumulable avec une caution. Elle devrait être mise en place au plus tard au 1er janvier 2016

Non obligatoire, cette garantie devrait couvrir les loyers impayés durant 18 mois maximum (hors franchise d’un mois minimum), mais non les dégradations locatives. Les propriétaires seront remboursés à hauteur du loyer médian de référence applicable tel que déterminé par le futur encadrement des loyers.

Retrouver l’intégralité du Spot Conseil n° 3 sur www.fnaim.fr

http://www.fnaim.fr/3702-campagne-video.htm?video=15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact médias - Carol Galivel - 01 41 05 02 02

plan du site mentions légales haut de la page