Communiqué de presse - BARNES - BARNES expose Isabelle THILTGES, sculpteur, et Charles MAZE, photographe

BARNES expose Isabelle THILTGES, sculpteur, et Charles MAZE, photographe

6 mai 14
BARNES NEUILLY, ouvre ses portes à deux artistes plasticiens à l’expression particulièrement originale et inspirée : Isabelle Thiltgès, Charles Maze.

 

 

 

BARNES NEUILLY, ouvre ses portes à deux artistes plasticiens à l’expression particulièrement originale et inspirée.

 

ISABELLE THILTGÈS, L’INCLASSABLE

 

Artiste belge, Isabelle Thiltgès travaille la terre depuis plus de vingt ans, matériau avec lequel elle entretient un rapport primordial, intime et parfois tendu par l’exigence de la matière.

 

 

Ses sculptures figuratives en bronze, auxquelles s’ajoutent quelques pièces en résine, suscitent l’expérience émotionnelle et forment ensemble une œuvre polymorphe, signifiante et singulière qui interroge, interpelle, surprend aussi ... Invitation à la découverte del’univers sensible et éclectique d’une artiste agitatrice de sentiments.


Après les expositions récentes tenues entre 2011 et 2013 à l'Orangerie du Sénat, au Gouffre de Padirac ou encore avenue Matignon, à la galerie parisienne Bruno@Galerie Flora Jansem qui la représente en permanence, Isabelle Thiltgès a retrouvé Bruxelles. En octobre 2013, elle y a inauguré l'ouverture de son Atelier-Galerie installé au cœur de la maison où elle vit désormais.

 

CHARLES MAZE, L’ŒIL EN ÉVEIL

 

Charles Maze explore les frontières de la photographie pour nous offrir des œuvres inscrites dans un cercle qu’il appelle Anamorphoses*. Mais il ne s’agit plus à notre époque de découvrir un sujet dévoilé par jeu optique, mais de poser autrement notre regard sur le monde, avec émerveillement, humour et poésie.

 

Il décline en couleurs et noir et blanc ses thèmes de prédilection : les paysages de science-fiction des mégalopoles, les univers silencieux de la nature, les foules lointaines et irréelles et les tableaux intimes de la matière.  Dans ces Anamorphoses se cachent toujours des formes et des silhouettes, souvent des esprits et des fantômes et parfois des anges et des archanges.

 

*L’anamorphose, ce phénomène optique qui rétablit la bonne lecture d’une image méconnaissable à l’aide de miroirs ou de lentilles cylindriques, a été mise au point  au cours du XVIe siècle. Considérée comme une merveille de l’art, dont le secret a été jalousement gardé pendant un certain temps, l’anamorphose a été pratiquée par les peintres de l’école hollandaise et par Léonard de Vinci, Holbein et Dürer.

 

Vernissage jeudi 12 juin 2014

de 18 heures à 22 heures

Barnes Neuilly

22 rue de l’Hôtel de Ville – 92200 Neuilly-sur-Seine

                                                                     Exposition du 12 juin au 14 juillet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

plan du site mentions légales haut de la page