Communiqué de presse - Tagerim - 2014, l’année d’un nouveau cap stratégique pour Tagerim

2014, l’année d’un nouveau cap stratégique pour Tagerim

18 juin 14
Le groupe Tagerim a non seulement maintenu sa position en 2013, mais il a opéré un virage stratégique, dont les effets positifs se profilent déjà.

 

Dans un environnement particulièrement difficile pour l’immobilier, le groupe Tagerim a non seulement maintenu sa position en 2013, mais il a opéré un virage stratégique, dont les effets positifs se profilent déjà.

 

Deux événements majeurs ont émaillé l’année : la cession, en septembre, de la branche administration de biens au groupe Foncia, et la création d’une foncière spécialisée dans l’acquisition et la valorisation de centres commerciaux. Celle-ci n’a pas tardé à concrétiser ses ambitions, puisqu’au mois de décembre, elle a conclu l’acquisition du centre commercial de Bas-Longchamps  à Bagneux. 

 

La physionomie de Tagerim est donc aujourd’hui bien différente  d’il y a un an, à la même époque. La gestion immobilière a été cédée au moment le plus opportun, alors que des concentrations se profilent dans le secteur. Elle a cédé la place à l’immobilier géré, où deux activités montent en puissance : les résidences avec services et l’hôtellerie.

 

Le chiffre d’affaires de l’Administration de biens est désormais inexistant. Il figure toutefois en 2013, pour la dernière année, à hauteur de neuf mois d’activité.

 

Ces événements expliquent la différence constatée, d’une année sur l’autre, dans les comptes de résultat consolidés. Le chiffre d’affaires ressort à 93,532 millions d’euros, par rapport à 115,267 millions en 2012. Le résultat net  reflète aussi le caractère exceptionnel de cet exercice. Il s’élève à 25,181 millions d’euros, contre 7,92 millions en 2012.

 

Pour 2014 et les années à venir, le président de Tagerim, Jérôme Quentin-Mauroy, compte bien s’appuyer en priorité sur la promotion et la construction. La production s’est maintenue avec 332 actes finalisés, contre 357 l’année précédente. Mais sa conviction est  forte qu’en 2014, les ventes vont repartir. C’est pourquoi le groupe reste présent sur le marché du logement locatif. Parallèlement, il développe une nouvelle offre destinée aux primo-accédants.

 

Le deuxième axe de développement est l’hôtellerie. En 2013, l’enseigne 9HOTEL est devenue la marque de cette branche du groupe. Au cours de cette année, les hôtels acquis en 2012 ont fait l’objet de travaux de restauration. De ce fait, Le 9HOTEL CENTRAL à Bruxelles a interrompu son exploitation pendant six mois et il a rouvert le 9 décembre. Les travaux engagés s’élèvent à 2,1 millions d’euros. Concernant le 9HOTEL MONTPARNASSE, le chantier a débuté en juin 2013. Il s’est achevé en mars 2014. Le budget total des travaux est estimé à 1,5 million d’euros.

 

2013 a aussi marqué la première année complète d’exploitation du 9HOTEL Opéra dans la capitale, après l’extension de 13 chambres clubs supplémentaires. Cette augmentation de capacité de 37% s’est traduite par une augmentation, sur un an, de 50,45% du chiffre d’affaires.

 

Le property management constitue le troisième axe de développement de Tagerim. Il se concrétise par la création d’une foncière fin 2013 dédiée aux petits centres commerciaux. Cette activité se développera grâce à l’impulsion donnée par les équipes, mais aussi par le biais d’acquisitions et d’opérations de croissance externe quand les occasions se présenteront.

 

Ainsi donc, les contours du groupe n’ont pas fini de bouger. Pour Jérôme Quentin-Mauroy, c’est vital. A ses yeux, seule une remise en cause permanente assure la pérennité d’une entreprise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

plan du site mentions légales haut de la page