Discours conférence de presse - Grand Orly - Christian Hervy

Le Grand Orly, territoire de projets et d’avenir

10 juil. 14
Longtemps considéré comme un « territoire servant » de la métropole parisienne, le Grand Orly s’affirme aujourd’hui comme un territoire singulier, fonctionnant avec ses logiques propres et disposant, bien au-delà de son propre périmètre, d’un fort rayonnement. Territoire en profonde mutation, ses potentialités de développement économique et urbain en font un secteur à enjeux, à même de générer des effets d’entrainement économiques et sociaux à l’échelle régionale.

L’association des Communes et Communautés du Grand Orly

 

L’association a été créée en novembre 2011. A cheval sur le Val-de-Marne et l’Essonne, elle réunit les villes  d’Ablon-sur-Seine, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fresnes, Orly, Rungis, Valenton, Villeneuve-Saint-Georges, Wissous et la communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne (Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Paray-Vieille-Poste, Morangis, Savigny-sur-Orge). Elle pourrait s’élargir à la rentrée à la ville de Thiais.

L’association s’est fixée comme double objectif de construire un projet de territoire cohérent et de faire reconnaître, à l’échelle régionale, le Grand Orly comme un territoire stratégique en affirmant ses atouts et son potentiel de développement.

L’association est présidée par Christian HERVY, conseiller général et conseiller municipal de Chevilly-Larue. Les vice-présidents sont : Christine JANODET, conseillère générale et Maire d’Orly et Robin REDA, Maire de Juvisy-sur-Orge et président de la CALPE. Le bureau compte également Sylvie ALTMAN, conseillère régionale et maire de Villeneuve-Saint-Georges en tant que Secrétaire et Raymond CHARRESSON, maire de Rungis, Trésorier de l’association.

 

Les enjeux partagés du territoire du Grand Orly

 

D’une superficie de 9 000 hectares - comparable à celle de Paris Intra muros - le territoire du Grand Orly s’étend sur la moitié Sud du Val-de-Marne et le Nord de l’Essonne.

Longtemps considéré comme un « territoire servant » de la métropole parisienne, le Grand Orly s’affirme aujourd’hui comme un territoire singulier, fonctionnant avec ses logiques propres et disposant,  bien au-delà de son propre périmètre, d’un  fort rayonnement.

 

Territoire en profonde mutation, ses potentialités de développement économique et urbain en font un secteur à enjeux, à même de générer des effets d’entrainement économiques et sociaux à l’échelle régionale.

Ainsi les dynamiques économiques de grande échelle,  le renforcement du réseau de transports et la diversité des projets d’aménagement structurants programmés ou en cours de réalisation consolident son rôle moteur et sont autant d’opportunités pour inscrire son développement dans une qualité et une mixité exemplaires.

 

Le deuxième pôle économique francilien

 

Le pôle économique du Grand Orly est très spécifique dans le paysage francilien : il se caractérise par un tissu économique dynamique et diversifié d’activités industrielles, tertiaires et commerciales. Il  compte 13 000 entreprises et  140 000 emplois. L’aéroport de Paris-Orly, deuxième aéroport international français, et le MIN de Rungis, premier marché de gros en produits frais au monde, équipements indispensables au fonctionnement et au développement de la métropole, constituent les deux moteurs économiques du Grand Orly.

 

Les grands projets d’équipements comme la Cité de la Gastronomie Paris-Rungis, le potentiel de nouvelles implantations économiques et d’infrastructures touristiques, et l’élargissement de l’offre commerciale devraient encore intensifier l’attractivité globale du territoire.

 

Projet TGV, métro, tram : le développement sans précédent des infrastructures de transport

 

La position stratégique du Grand Orly se caractérise également par la présence d’un pôle d’échanges de niveau national, européen et mondial en plein développement. L’aéroport Paris-Orly est ainsi appelé à devenir une plate forme multimodale avec la réalisation d’une gare TGV au plus près des aérogares.

 

Pourtant les déplacements locaux sont pénalisés par la saturation du réseau routier et le manque d’infrastructures de transports en commun. Ainsi par absence d’alternative efficace, 85% des déplacements des salariés se font aujourd’hui en véhicule personnel tandis que pour La Défense, la proportion est exactement inversée.

 

Le territoire va bénéficier du développement sans précédent du maillage en transports en commun, très largement porté par les élus, les acteurs économiques et la population :

 

-       Le prolongement de la ligne 14 du métro et la réalisation de la ligne 18 dans le cadre du réseau Nouveau Grand Paris Express avec quatre stations prévues sur le territoire. Elles offriront une meilleure desserte aux habitants, aux actifs et aux usagers du territoire ainsi qu’une liaison rapide avec les autres pôles.

-       Les lignes de tramways T7 et T9, la liaison Sucy-Orly et plusieurs projets de transports en commun en site propre, renforceront la desserte fine ainsi que l’accès au Nord de l’Essonne et à la rive droite de la Seine.

 

Un pôle urbain à conforter pour une meilleure qualité de vie

 

312 000 personnes peuplent ce bassin de vie. Ses potentialités de développement sont considérables. Ainsi le lancement de projets d’aménagement majeurs et cohérents sur le territoire est étroitement lié à la volonté d’affirmer toujours davantage le territoire du Grand Orly comme un pôle urbain qualitatif et attractif, en articulant au mieux ses composantes. Ces projets, dans leur mise en œuvre, traduisent les préoccupations liées à la gestion des différentes nuisances et des coupures urbaines, au respect de la mixité fonctionnelle et sociale.

 

Une demande de reconnaissance du territoire du Grand Orly et de ses dynamiques

 

Au regard de tous ces atouts dont dispose le territoire et dans le même temps des problèmes lourds qui perdurent et pèsent sur ses habitants, les Maires et Présidents de l’Association du Grand Orly souhaitent que le Grand Orly soit pris en considération dans la construction métropolitaine qui s’annonce.

 

D’autant que les communes et l’Etat, mais également les conseils généraux du Val-de-Marne et de l’Essonne et la Région venant en appui, sont engagés dans l’élaboration d’un Contrat de Développement Territorial (CDT), dont l’objectif est de poser le socle d’une vision partagée de ce territoire de projet d’importance régionale. L’accord cadre à été cosigné en novembre 2013 et le travail se poursuit aujourd’hui pour donner lieu à une signature du document final à l’automne.

 

Dans ce même sens, une motion a été rédigée à l’issue de l’assemblée générale de l’association des communes et communautés du Grand Orly, qui s’est tenue le 6 juin à l’Hôtel de Ville d’Orly. Les élus signataires y ont acté leur attachement au territoire et leur volonté d’une reconnaissance effective du Grand Orly au moment où la Mission de Préfiguration de la future métropole se met en place, afin de prolonger cette dynamique commencée depuis plus d’une décennie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

plan du site mentions légales haut de la page