Communiqué de presse - REI - REI, un partenaire au plan de relance du logement

REI, un partenaire au plan de relance du logement

23 sep. 14
Lors de la présentation du plan de relance pour le logement, le message de Manuel Valls, Premier Ministre, a été clair "relancer la construction est une priorité sociale et un impératif économique". REI, société de promotion immobilière pionnière de l’habitat collectif à ossature bois, présente tous les atouts pour participer activement au plan de relance du logement et répondre à cet enjeu à la fois économique, social et environnemental, tout en associant qualité architecturale et technologies innovantes.

Lors de la présentation du plan de relance pour le logement, le message de Manuel Valls, Premier Ministre, a été clair  "relancer la construction est une priorité sociale et un impératif économique". Des actions et mesures ont été annoncées en ce sens, notamment dans  le but d’accélérer la construction et la rénovation de logements, de diminuer les coûts de construction et d’accompagner les évolutions de la filière du bâtiment.

Sylvia Pinel, Ministre du Logement et de l’Egalité des Territoires, a, quant à elle, insisté sur la nécessité de renforcer la qualité, de valoriser et accompagner les projets innovants, notamment en matière de performance environnementale. Un label environnemental, appliqué au bâtiment, doit voir le jour en 2015.

REI, société de promotion immobilière pionnière de l’habitat collectif à ossature bois, présente tous les atouts pour participer activement au plan de relance du logement et répondre à cet enjeu à la fois économique, social et environnemental, tout en associant qualité architecturale et technologies innovantes. 

Pour Paul Jarquin, président fondateur de REI, «Notre ambition est de concilier l’écologie et le développement urbain pour bâtir la ville de demain. De plus, l’un des grands avantages du bois-construction est sa rapidité de mise en œuvre et la qualité écologique du chantier

Des mesures favorables au bois

La construction bois connaît une demande de plus en plus forte de client finaux et de maîtres d’ouvrages, notamment de bailleurs sociaux. La présence du matériau bois devient un critère dans certains cahiers des charges d’appels d’offres pour des programmes de logements collectifs.

 

Parmi les 50 mesures de simplification de règles et de normes existantes prises pour produire davantage de logements, moins chers et plus vite, trois mesures vont favoriser cet engouement :

- L’interdiction de l’usage du bois en façade pour les grands bâtiments va être supprimée, pour ne maintenir qu’une obligation de performance en termes de résistance au feu. Ainsi, les caractéristiques de résistance au feu du bois, validées par des essais, vont être maintenant prises en compte comme pour les autres matériaux. Cela va permettre de développer la construction bois, y compris pour les grands bâtiments à l’image de constructions exemplaires réalisées dans d’autres pays.

 - L’obligation d’un seuil minimum d’incorporation de bois dans la construction va également être supprimée, au profit de moyens opérationnels plus approfondis.

- Enfin, les documents d’urbanisme vont devoir autoriser l’utilisation de matériaux biosourcés en façade.

Le bois-construction, un levier économique

 

De nombreux exemples de bâtiments apportent la preuve de la longévité de la construction bois. Construire en bois correspond donc au concept du développement durable : répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. En outre, les performances du bois en matière d'isolation thermique, qui permettent de respecter aisément les exigences de la RT 2012, et d'isolation acoustique sont unanimement reconnues.

 

 

Le bois-construction présente, pour autres avantages, sa solidité, sa légèreté et son mode constructif relevant de la filière sèche. Sa légèreté associée à sa solidité permet en particulier de réduire les fondations, de réaliser des extensions et des surélévations, ainsi que de grandes portées d’éléments de structure pouvant être adaptées aux situations les plus complexes.

 

Les principes constructifs de l’ossature bois (assemblage de panneaux préfabriqués sur site, trame de poteaux poutres) rendent possibles le calepinage et la préfabrication des éléments, la planification des ateliers et du chantier. Cette industrialisation du procès de fabrication réduit la durée d’exécution des chantiers. Ces chantiers de construction bois sont également plus facilement « propres » et les déchets, pour la plupart recyclables, sont minimisés. Hormis les engins de levage, utilisés ponctuellement, la mise en œuvre nécessite peu d’équipements lourds, les nuisances vis-à-vis du voisinage sont elles aussi nettement réduites.

 

Pour Paul Jarquin, président fondateur de REI, « Le choix de construire des immeubles d’habitation à structure bois n’est pas un retour à une tradition architecturale mais bien un vecteur de progrès dans le bâtiment ».

 

Le bâtiment étant connu comme un moteur de l’économie française, le bois peut par conséquent prendre part à une relance forte et puissante du secteur de la construction, favorisant un redressement global de l’économie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

plan du site mentions légales haut de la page