La lettre ouverte

Lettre ouverte à la Fédération Bancaire Française

16 avr. 20

Contact médias : Xavier Hounieu - Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Benjamin Nicaise, Président de Consultim Groupe en appelle à la concertation
Les mesures de confinement ont contraint certaines catégories de résidences gérées à limiter leur capacité d’accueil voire même à fermer leurs portes.
Dès lors, la disparition temporaire des recettes place les exploitants dans des situations inédites et complexes.
 
Comme dans bien d’autres secteurs, les professionnels font le dos rond jusqu’à la reprise. La patience en vaut d’autant plus la peine que la sortie de crise consacrera la pertinence de ces modèles économiques. 
Notamment celui des résidences de tourisme, qui verront affluer des Français échaudés par les voyages lointains.
 
Dans cette situation unique par son envergure et son imprévisibilité, les banques disposent du pouvoir immense de recalibrer les mensualités des emprunts qui ont permis aux investisseurs de s’engager dans l’acquisition d’un actif immobilier géré.

En cas de décalage dans le versement des loyers, il semble évident qu’en miroir, celui des mensualités doit être négocié. Cela en responsabilité pour tous les acteurs concernés et sous le regard de l’Etat qui est sur le front de la sauvegarde des capacités touristiques de notre pays.

C’est, pour Benjamin Nicaise, dans l’intelligence collective, la prise en compte des contraintes de chacun et surtout dans une vision long terme que se trouvent les solutions.
plan du site mentions légales haut de la page