RECONFINEMENT Réactions des professionnels du secteur immobilier

29 oct. 20

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Les professionnels de l'immobilier réagissent au retour du confinement sur le territoire national et sur les conséquences de cette annonce sur l’activité du secteur (fermeture des agences et des bureaux de vente, commercialisation, signatures d’actes, digitalisation, maintien des chantiers, poursuite des travaux de maintenance, accès au financement…).

FNAIM, Fédération Nationale de l'Immobilier - Jean-Marc Torrollion, Président

Suite aux annonces du chef de l’État concernant un nouveau confinement à l’échelle nationale, les agences immobilières fermeront leurs portes au public, en responsabilité. Elles maintiendront leurs services en activité. Les agences immobilières sont au travail. Les rendez-vous déjà pris seront assurés de façon à permettre aux futurs propriétaires ou locataires de prendre possession de leur bien. Comme lors du premier confinement, les entreprises de l’immobilier seront mobilisées pour assurer la continuité de la chaîne du logement, essentielle pour les Français.

« Dans ces circonstances exceptionnelles et après avoir déjà été fortement éprouvés, les professionnels de l’immobilier ont de nombreuses questions et des inquiétudes grandissantes. Nous serons présents à leurs côtés afin de leur apporter les réponses dans les délais les plus brefs. Je tiens à les rassurer : notre dialogue avec le Gouvernement est constant et nous le trouvons à l’écoute. »

 

ERA Immobilier, réseau d'agences immobilières - Eric Allouche, Directeur Exécutif du réseau ERA Immobilier France

« Nous allons nous adapter »

 

« Le contexte nous amène à nous adapter. Actuellement nos meilleurs agents se concertent dans le cadre du « club manager », qui réunit trois fois par an les meilleures agences du réseau pour échanger sur leurs bonnes pratiques. Les agences ERA Immobilier sont à même de continuer à réaliser les ventes et de permettre aux Français de se loger de manière efficace. Nous allons continuer à animer notre réseau au quotidien. Toutes nos équipes sont dotées d’outils de télétravail et disposent des matériels adéquats. », indique Eric Allouche. 

« Le réseau ERA immobilier a déjà vécu un confinement et en est sorti renforcé. 100% de ses animateurs et formateurs ont été opérationnels et aucun n’a été mis au chômage partiel. Tout au long de cette période, le réseau a réalisé 6500 sessions de formation, rédigé 60 documents d’informations spécifiques, 40 supports multimédias, 50 fiches pratiques métiers et envoyé 1 million de messages dans le réseau. Le réseau ERA immobilier est optimiste pour l’avenir puisqu’il va continuer à travailler dans ce sens.

Nous avons tiré les leçons du confinement de ce début d’année : L’entièreté de nos agences sont aujourd’hui dotées de moyens électroniques et de systèmes de vidéo-conférences, leur permettant de mener à bien leur activité. 

Lors du premier confinement, si de nombreux outils étaient déjà en place, cette situation avait nécessité un important déploiement dans notre réseau et tous les professionnels n’étaient pas habitués à utiliser constamment ces outils au quotidien, ce qui est le cas aujourd’hui.

Tous les acteurs de la chaîne immobilière sont concernés : les agences, les diagnostiqueurs, les banques, les notaires... Ce reconfinement est donc bien sûr un défi, mais aussi une opportunité pour les professionnels de souligner leurs différences et de prouver leur efficacité. », souligne Eric Allouche.

 

 

CAFPI, courtier en crédit immobilier - Philippe Taboret, Directeur général adjoint


« Les services publics et les entreprises du BTP restant ouverts, l’activité immobilière peut se maintenir. De notre côté, chez CAFPI nous continuons de travailler et d’accompagner notre clientèle dans la recherche de financement, tout en respectant les mesures sanitaires. 

 Notre expérience précédente, lors du 1er confinement, nous a permis d’ajuster nos méthodes et nos outils. Nos conseillers sont équipés pour traiter toutes les demandes à distance et nos plateaux sont organisés pour gérer les dossiers et les faire aboutir. 

 Nous sommes prêts avec nos partenaires, banquiers et professionnels immobiliers, à assurer notre prestation de service pour accompagner chaque projet immobilier, répondant au besoin primaire de se loger.

 Le business va cependant continuer de ralentir, il faut donc que les mesures de soutien et de relance annoncées par le Gouvernement soient confirmées et accélérées.»

 

 

Book A Flat, spécialiste de la gestion locative haut-de-gamme à Paris - Stanislas Coûteaux, co-Fondateur

« Chez Book A Flat nous poursuivons notre activité, en remettant en place le chômage partiel. Si cela est confirmé ce soir par M. Jean Castex, et si nous nous référons à l’annonce de M. Emmanuel Macron, les particuliers à la recherche d’une location ne pourront plus se déplacer pour les visites. Cela fera mécaniquement chuter l’activité de la même façon que lors du 1er confinement en mars et avril. »

 

 

Groupe TAGERIM, groupe immobilier indépendant - Thomas LENTERNIER, directeur général adjoint de Tagerim promotion

  • Agences et des bureaux de vente : 
« Nous attendons plus de précisions de la part du gouvernement, à ce jour nous envisageons de recevoir nos clients acquéreurs sur RDV en respectant les gestes barrières ou en visioconférence
  • Commercialisation, signatures d’actes : 
«Il est probable que la situation de confinement même aménagée engendre un léger ralentissement des ventes, nos équipes commerciales s’organisent pour travailler en visioconférence.
 Il en est de même pour l’animation des partenaires prescripteurs
  • Digitalisation
«Lors du 1er confinement nous avons très rapidement mis en place la digitalisation de nos ventes via notre espace partenaire promotion. Aujourd’hui tous les contrats de réservation Tagerim peuvent être signés par voie électronique. Nos partenaires commerciaux peuvent optionner ou réserver les lots 7 jours /7, 24h/24
  • Maintien des chantiers et poursuite des travaux 
«Les chantiers sont maintenus avec le respect des mesures barrières dictées par le gouvernement
 

 

Pierre Etoile, promoteur - Marc Gedoux, Président et vice-Président des Promoteurs du Grand Paris

  • Son activité n’est pas visée par les fermetures liées au reconfinement. 
  • Rien ne change à l’exception des bureaux de vente qui resteront fermés.
  • Concernant l’impact économique, trop tôt pour se prononcer.

 

 

Paris Ouest, promoteur - Guillaume Bouthillon, Président et membre des Promoteurs du Grand Paris 


  • « Il est heureux que le secteur du BTP ne soit pas visé par les mesures de fermeture liées au confinement.
  • C’est important pour l’activité en cours.
  • En revanche, en amont de la filière, il est vital que les services instructeurs restent actifs et qu’il n’y ait pas de moratoire sur les délais d’instruction ou de purge des autorisations administratives de construire.
  • Une solution serait peut-être l’affichage des obtentions des PC sur les sites internet des mairies pour les rendre opposables au tiers pendant la période. »
 

 

Buildinvest, immobilier de rénovation et défiscalisation immobilière – Loïc Guinchard, Directeur commercial

« Nos chantiers continuent. L’ensemble de nos corps de métiers œuvrant à Senlis, Limoges, Bayeux et Honfleur, continuent sous l’autorité de nos ingénieurs travaux.

L’activité, pendant le 1er confinement, le déconfinement et la rentrée a été excellente. Nous allons faire une année record en Malraux et en Monuments Historiques grâce au nouveau programme de CAEN. Résultat : Nous triplons nos ventes 2019.

Seules incertitudes de taille, l’instruction de certains Permis de Construire, si l’administration des Mairies est impactée et enfin un délai inhabituel des financements de nos investisseurs qui ne font pas de cash.

L’obtention des financements décentralisés sur tous les courtiers de nos partenaires (donc risque éclaté) et même les financements de banques partenaires distribuant nos produits sont anormalement longs. »

plan du site mentions légales haut de la page